Accueil

Actualités

Mon Everest

L’histoire d’un guide népalais

 

Thibault-Noël Destombes, coordinateur de construction d’écoles pour Shakti Népal, vient de terminer l’écriture de ce livre où il nous offre le témoignage émouvant et attachant d’Uttare, son ami népalais, un humble fils de paysan voué à le rester mais qui a su, à force d’âpres luttes, conquérir son Everest personnel.

Pour réussir sa vie, il faut avoir des rêves. Et les réaliser ne va pas sans quelques moments de grande solitude”, nous dit Uttare, finalement devenu guide de montagne.

Préfacé par Matthieu RICARD, ce récit est une réflexion sur les priorités si diverses qui prévalent dans la vie d’un paysan, d’un guide népalais et d’un habitant d’un pays développé. Il est également un véritable voyage au plus profond de l’Himalaya népalais tant il est riche de détails sur la culture, les traditions et le quotidien de ses habitants.

 

N’hésitez pas à faire plaisir à votre famille, à vos proches et à vos amis.

Thibault reverse l’intégralité de ses droits d’auteur à l’association Shakti Népal et à la famille d’Uttare.

 

Livre de 286 pages dont 80 pages de photos couleurs.

Prix : 30 €, frais de port inclus – Expédition : lundi 31 Mai 2021

Tirage en auto-édition unique – 500 exemplaires – Pour l’achat de 4 livres groupés, un livre vous sera offert lors de la livraison.

Pour pré-réserver et payer “Mon Everest, L’histoire d’un guide népalais” :

https://www.helloasso.com/associations/shakti-nepal/evenements/mon-everest-de-thibault-noel-destombes

 

Le Népal face au COVID-19

(lire l’article complet)

au 3/12/20

236 246 cas déclarés – 1 538 décès – 218 161 personnes guéries

Distribution d’aide alimentaire aux familles des enfants du foyer

Le Népal a connu un confinement d’une durée de 6 mois continuels et une interdiction formelle de circuler d’une région à une autre de la fin mars à la fin septembre. L’aéroport international de Katmandou est lui aussi resté fermé. Les commerces, les administrations, les domaines du tourisme et de nombreux autres secteurs ont subi un arrêt total de plusieurs mois avant de retrouver une activité progressive à temps partiel.

DES CHIFFRES EN BAISSE

Les mois d’octobre et de novembre viennent de voir passer deux périodes de fêtes très attendues par la population. A l’issue de ces festivités, le nombre de cas déclarés positifs montre contre toute attente une nette baisse. D’un pic de 5 743 cas le 21 octobre, les relevés passent à 1 380 cas ce 28  novembre. 

LES ENFANTS DE NOTRE FOYER ET LEURS FAMILLES

Compte-tenu de la diminution des cas positifs, le ministère népalais de l’éducation  annonce pour ce début décembre la rentrée scolaire que les enfants attendaient impatiemment. Depuis mars dernier, quelques uns des enfants que nous parrainons étaient restés dans notre foyer d’accueil de Bodnath, près de la capitale, tandis que les autres étaient repartis dans leurs familles et tous, dans la mesure possible des technologies, suivaient leurs cours en ligne.

Fort heureusement, tous ces enfants, leurs familles, le personnel du foyer, nos amis et toutes les personnes en lien avec notre association vont bien.

Pour en savoir plus : lien vers l’article complet.

 

L’association

SHAKTI NEPAL a pour objectif de mener des actions d’aide au développement au Népal auprès de la population locale dans les domaines de l’éducation, de l’environnement et de la santé.

Nous y œuvrons avec nos équipes de volontaires pour améliorer les structures dédiées à l’enseignement et aux soins, ainsi que pour rénover et préserver l’habitat traditionnel des régions reculées de l’Himalaya. Nous nous attachons également à sensibiliser les habitants aux problématiques de santé pour améliorer leur qualité de vie au quotidien.

Dans le nord de la France, Shakti Népal sensibilise les publics scolaires aux conditions de vie du Népal.